Voilà donc…

Si vous n’avez pas encore lu le post précédent sur le début de cette aventure alpine, je vous invite grandement à le faire !

Alors comme je disais, la fenêtre de tir tant attendue (et surtout tant espérée) était bien là… Pas de temps à perdre ! Nous enfilons nos vêtements, bouclons notre paquetage. On fonce à la voiture, sans même avoir pris la peine d’engloutir la moindre tartine, ni même un café bien corsé.

Le temps est magnifique, et la montée vers le lac de Roselend ne ressemble plus en rien à celle que nous avons arpentée la veille.

La route nous mène tout droit au bord du lac et son barrage monumental ! Aussi haut que l’arc de triomphe, d’une longueur dépassant les 800m, il retient à lui seul 187 millions de M3 d’eau ! Autant dire que si vous avez envie de vous sentir petit, c’est l’endroit rêvé …

Nous avons passé pas mal de temps au bord du lac, histoire de dégourdir les hélices des deux quadcopters que nous avions emmenés avec nous, réaliser les nombreux plans que nous avions en tête… puis tout doucement, nous avons remonté le lac, pour arriver là où la route s’arrêtait hier (au fameux mur de neige!).

Même s’il faisait très beau, et que cette journée n’avait vraiment rien à voir avec celle de la veille, nous n’avions vraiment pas prévu une telle quantité de neige !

Nous savions qu’il y en aurait, mais là on n’ était clairement pas équipé pour… A ce moment là, on se sent partagé entre l’excitation de se lancer, et l’angoisse de l’inconnu … mais franchement… qui aurait fait autant de chemin pour faire demi tour ?

Pas nous en tout cas ! On gare la voiture sur le bord de ce qui semblait être une route, on fait un dernier check sur notre matériel, on répartit les masses, et nous voilà partis !

Notre ascension (bon c’est pas l’Everest non plus on est d’accord !) va durer entre 3 et 4 heures, entrecoupée de petites pauses, que se soit pour se reposer, prendre quelques clichés et plans vidéos ou tout simplement rester et admirer ce paysage…

Avec toute cette neige, il fallait oublier les sentiers de randonnées repérés quelques semaines auparavant, nous y allons donc au feeling, en tâtonnant … jusqu’à apercevoir une énorme bute, surplombant la vallée.

C’était décidé ! Nous allions poser la tente là- haut !

Un petit (et dernier) effort plus tard, nous voici sur le lieu, l’endroit et la vue sont simplement magiques . Du 5 étoiles !

UN FESTIVAL DE COULEURS

Une fois notre campement de fortune installé, nous avons eu droit à un véritable spectacle haut en couleur, un coucher de soleil sans pareil !

UNE NUIT AU SOMMET

La nuit est tombée sur le bivouac, un vent relativement fort s’est levé, mais qu’importe… Le ciel est dégagé et nous laisse apercevoir ses milliers d’étoiles. Même si nous sommes quasiment en période de pleine lune, elle reste assez basse une bonne moitié de la nuit, ce qui va nous permettre d’admirer le spectacle sans être dérangés par sa lumière.

La nuit fut courte, mais il faut dire que c’était très difficile de trouver le sommeil en dessous d’un tel spectacle !

Nous avons ensuite remballé nos affaires tranquillement, puis nous sommes redescendus en direction de la voiture.

Le reste de la matinée s’est passé entre Beaufort et le lac, histoire d’emmagasiner un maximum d’images (aussi bien en numérique que dans nos petites têtes!) et déjà notre fenêtre de tir se referme. Il et 12H et le temps se couvre rapidement.

Nous repartirons vers 14h sous des trombes d’eau, mais le sourire jusqu’aux oreilles et des souvenirs plein la tête 🙂

About me and my life


Amoureux de la nature et de la photographie, j'aime autant emmener ma famille dans des microaventures que de bivouaquer à plus de 2000m .

Latest posts

Tweeter Feed

Facebook Feed